L'adaptation d'un roman : Harry Potter de J.K. Rowling

Aspects de l'adaptation cinématographique des tomes 1 à 5 de Harry Potter de J.K. Rowling.

Harry Potter

 

A l’heure actuelle, cinq tomes des aventures du sorcier de J.K. Rowling ont été adaptés au cinéma. Pour mener à bien ces projets, les réalisateurs aidés des scénaristes ont du modifier, supprimer et rajouter des scènes aux films. Nous allons donc vous les énumérer film par film.

 

Harry Potter à l’Ecole des Sorciers

 

Le premier tome d’Harry Potter est sorti dans les librairies françaises en 1997 et a été adapté au cinéma en 2001, par Chris Colombus.

 

Ce dernier a modifié la scène de la rencontre entre Harry et son professeur de défenses contre les forces du mal, Quirell. En effet, dans le livre, il n’hésite pas serrer la main de son futur élève alors que dans le film, il n’ose pas le toucher.

 

Ensuite, une des scènes supprimées est celle de l’épreuve des potions lorsque le trio tente de récupérer la pierre philosophale sous la trappe.

 

Enfin, le petit « truc » en plus du film est la réplique qui a rendu célèbre Hagrid : « j’aurais pas du dire ça… »

 

 

Harry Potter et la Chambre des Secrets

 

Le deuxième tome d’Harry Potter est sorti dans les librairies françaises en 1998 et a été adapté au cinéma en 2002, toujours par Chris Colombus.

 

Pour ce film, il a par exemple modifié la scène où un professeur raconte l’histoire de la Chambre des Secrets aux élèves. Dans le livre il est dit que c’est le professeur d’histoire de la magie, Binns qui la raconte alors que dans le film, c’est le professeur de métamorphose, McGonagall à qui cette tâche est attribuée.

 

La scène supprimée est celle de l’amusante altercation entre le mangemort Lucius Malefoy et Arthur Weasley chez Fleury et Bott, la librairie du Chemin de Traverse.


 

Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban

Le troisième tome d’Harry Potter est sorti dans les librairies françaises en 1999 et a été adapté au cinéma en 2003, par Alfonso Cuaròn.

 

Ce nouveau réalisateur, a lui aussi modifié des scènes, comme celle où Harry reçoit son balai, l’Eclair de Feu. Dans le livre, il lui est envoyé à Noël sans connaître l’auteur de ce cadeau. En revanche, dans le film, il le reçoit à la fin de l’année, en sachant qui est l’expéditeur : son parrain, Sirius Black.

 

Il a également supprimé plusieurs scènes, dont certaines sont importantes à l’intrigue de l’histoire. Par exemple, lorsque le professeur Lupin raconte à Harry sa rencontre avec Patmol, Cornedrue et Queudver alias Sirius Black, James Potter et Peter Pettigrew, ainsi que le but de la Cabane Hurlante et la création de la Carte du Maraudeur.

 

Enfin, il a ajouté un élément : la petite Tête réduite qui parle dans le Magicobus.

 

 

Harry Potter et la Coupe de Feu

 

Le quatrième tome d’Harry Potter est sorti dans les librairies françaises en 2000 et a été adapté au cinéma en 2005, par Mike Newell.

 

Pour la réalisation du cinquième opus, Newell n’a pas évoquéla S.A.L.E.,  l’organisation de soutien des elfes de maison fondée par Hermione Granger.

 

Il a aussi modifié la scène de la troisième tâche qui se déroule dans un labyrinthe. En effet, dans le livre, il est dit qu’il est peuplé de monstres et d’enchantements alors que dans l’adaptation cinématographique il est vide de toute présence.

 

De plus, Mike Newell a rajouté le petit spectacle donné par les élèves des écoles Durmstrang et Beauxbâtons, invitées à Poudlard.

 

 

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

 

Le cinquième tome d’Harry Potter est sorti dans les librairies françaises en 2003 et a été adapté au cinéma en 2007, par le même réalisateur que le précédent opus, Mike Newell.

 

Afin de ne pas obtenir un film trop long, ce dernier a supprimé la scène où Ron est nommé gardien de l’équipe de Quidditch et on ne voit aucun match.

 

La scène modifiée est celle où, dans le film, Sirius donne la photo de l’ordre du phénix du temps de James Potter et compagnie. Cependant, dans le livre, c’est l’auror Maugrey qui lui donne cette photo.

 

Enfin, pour ajouter une touche d’humour à ce film plus ‘noir’ que les précédents, Newell s’est amusé à rendre les vêtements du professeur Ombrage de plus en plus roses au fur et à mesure qu’elle monte en grade. 

 

Ainsi, même si les réalisateurs ont modifié, supprimé ou ajouté des scènes  à leurs œuvres, l’histoire est globalement conservée et cela n’enlève rien à la magie de Harry Potter

 

















































1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×